Cépages rouges

 

PINOTIN - CABERTIN - REGENT - RONDO - MUSCAT BLEU

PINOTIN

Le cépage Pinotin a été créé en 1991 et cultivé par l’ampélographe suisse Valentin Blattner dans son domaine viticole à Soyhières en Suisse. Après plusieurs années d’expérimentations, il a été multiplié dans la région du Palatinat en Allemagne. Le nom de Pinotin a été enregistré en 2002.

Ce cépage est un croisement entre un Pinot Noir et une variété interspécifique tenue secrète.

Aspect des grappes : elles sont élancées, rarement épaulées, longues. Les grains sont peu serrés de taille moyenne, ils sont bien ronds. Ceux-ci sont de croissance homogène et précoce ; ils arrivent à maturité en même temps.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes peu marqués, de couleur vert clair, lisses et non duveteuses. Sinus pétiolaire large.

Le débourrement débute dès mi-avril avec une vigueur moyenne.

La floraison est assez précoce, elle commence vers le 10 juin.

La véraison s’observe dès le 20 juillet et les vendanges se situent une semaine après celles du Régent, fin septembre - début octobre.

Aspect du cep : port érigé.

Maladies et dommages : de manière générale, bonne tolérance aux maladies cryptogamiques. Les étés humides, sa tolérance au mildiou nécessite au moins deux traitements préventifs. Il résiste bien au botrytis. Aucune observation d’oïdium depuis la plantation.

Résistance aux gelées de printemps : bonne résistance de manière générale, mais comme le débourrement est assez précoce les gelées tardives sont à craindre. On n'a connu de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis la plantation.

La résistance aux gelées d’hiver est très bonne sur les parties lignifiées.

Ce cépage vinifié seul ressemble au style du Pinot noir élaboré dans les vignobles de la Loire. Robe rouge très brillante où s'expriment des arômes de cerises du nord. 

RETOUR

CABERTIN

Le cépage Cabertin a été obtenu en 1991 et cultivé par l’ampélographe suisse Valentin Blattner dans son domaine viticole à Soyhières en Suisse.

Après plusieurs années d’expérimentations, il a été multiplié dans la région du Palatinat en Allemagne. Le nom de la variété Cabertin a été enregistré en 2004.

Ce cépage est un croisement entre un Cabernet-Sauvignon et une variété interspécifique tenue secrète.

Au Domaine du Chenoy, un total de 4000 pieds de Cabertin ont été plantés au printemps 2005.

Aspect des grappes : elles sont élancées, étroites, peu épaulées. Les grains sont peu serrés, de petite taille et bien ronds. Ceux-ci sont de croissance homogène et précoce ; ils arrivent à maturité en même temps. La peau du grain est identique à celle du Cabernet sauvignon : ferme, ce qui offre une bonne tolérance au botrytis.

Caractères ampélographiques : feuilles à 5 lobes peu marqués au limbe fortement denté, de couleur vert clair, aux nervures principales rougeâtres, lisses et non duveteuse. Feuille d’environ 15 cm de long. Sinus pétiolaire peu large.

Le débourrement démarre dès mi-avril avec une vigueur moyenne.

La floraison est précoce, elle se produit sur la fin de la première semaine de juin.

La véraison s’observe dès le 10 juin.

Les dates de vendanges se situent environ 10 jours avant celui du Cabernet sauvignon, à partir du début et jusqu'à la mi-octobre.

Aspect du cep : port érigé.

Maladies et dommages : bonne tolérance aux maladies cryptogamiques. Sa tolérance à l'oïdium est très bonne. Ce cépage est intéressant pour sa bonne tolérance au mildiou et sa moyenne résistance au botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : comme le débourrement est assez précoce, les gelées tardives sont à craindre mais aucune observation de dégâts liés au gel depuis sa plantation n'a été faite.

Résistance aux gelées d’hiver : très bonne sur les parties lignifiées.

Ce cépage donne un vin rouge à la couleur rubi dont les saveurs s'apparentent au Cabernet-Sauvignon produit dans la Loire avec un très beau fruit et des arômes de poivrons. 

RETOUR

REGENT

Créé en 1967  par G. Alleweldt, le croisement des variétés Diana et Chambourcin, ce cépage a réussi tous les tests techniques et organoleptiques effectués pendant plus de 30 ans.

Depuis 1996, les autorités allemandes l'ont classé à égalité avec les variétés Vitis vinifera traditionnelles et l'ont donc officiellement reconnu apte à produire des « qualitätswein » (vin d’A.O.C.).

Au Domaine du Chenoy, le Régent est cultivé à raison de cent lignes de 110 pieds en moyenne sur porte-greffe 125 AA  et huit lignes de 125 pieds sur porte-greffe 5BB. Un total de 12500 pieds de Régent ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : elles sont de taille moyenne aux baies de couleur bleue et de grosseur moyenne, peu serrées.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes marqués, ondulées, de couleur vert clair avec les nervures principales rougeâtres. Les feuilles mesurent environ 15 cm de long, sont rugueuses et peu duveteuses. Le sinus pétiolaire est assez large.

Le débourrement est assez précoce, il s’observe dès la mi avril.

La floraison est précoce, elle commence dès la fin de la deuxième semaine du mois de juin.

La véraison peut s’observer dès le 20 juillet.

Les vendanges sont assez précoces et commence vers le 15 septembre.

Aspect du cep : végétation moyennement vigoureuse. Les sarments poussent presque tous horizontalement si on ne palisse pas. La fragilité du sarment à sa base peut facilement occasionner la casse de celui-ci au niveau du nœud d’attache au bois d’un an, d’où l’importance du palissage.

Maladies et dommages : on peut seulement parler d'une tolérance partielle.

Sa sensibilité au mildiou est estimée entre 40 et 50 %. Il est donc nécessaire d'effectuer des traitements préventifs de façon systématique. Sa tolérance à l'oïdium est très bonne. Bonne tolérance au botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : étant donné son débourrement moyennement précoce, il faut craindre les gelées tardives. Celles-ci n'ont pas été observées depuis la plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : très bonne pour les parties bien lignifiées.

Ce cépage donne un vin rouge qui allie fruité et souplesse avec une robe intense digne des meilleurs vins du sud de l’Europe. Ses notes aromatiques sont typiques de la variété (arômes de fumé, toasté, réglisse et cuir auxquels viennent s'ajouter des saveurs de fruits confiturés). 

RETOUR

RONDO

A été créé en 1964 en Tchécoslovaquie et est issue du croisement entre Saperavi Severnyi et Saint-Laurent. En 1980, le droit de licence de ce cépage a été racheté par l'Institut vitivinicole de Geisenheim. Depuis ce moment, cette variété y est cultivée. Le nom de Rondo lui a été attribué en 1995. Le Rondo fût classifié en 1996.

Au Domaine du Chenoy, un total de 5000 pieds de Rondo a été planté au printemps 2005.

Aspect des grappes : grandes grappes ouvertes aux beaux grains bleus violacés, assez gros. Les baies du Rondo ont un jus blanc.

Caractères ampélographiques : feuilles de grande taille, jusqu’à 20 cm de long, fortement rugueuses, à trois lobes peu marqués, de couleur vert foncé.

Le débourrement est hâtif et puissant, dès le début du mois d’avril, c'est le premier à débourrer au Domaine du Chenoy.

La floraison est précoce, elle débute autour du premier juin.

La véraison a lieu dans la première semaine de juillet, donc très hâtive.

Les vendanges sont à prévoir dans les deux dernières semaines de septembre.

Aspect du cep : en raison de l'orientation plutôt horizontale de ses sarments très flexible mais bien noués, cette variété demande un palissage très soigné.

Maladies et dommages : très bonne tolérance aux maladies cryptogamiques. Ce cépage est surtout intéressant pour sa bonne tolérance au mildiou. Il résiste bien au botrytis. Pas d’oïdium observable depuis le début de la plantation sur ce cépage.

Résistance aux gelées de printemps : la précocité au débourrement de ce cépage le rend particulièrement vulnérable aux gelées de printemps. Aucune observation de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis sa plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : excellente sur les parties lignifiées.

Ce cépage donne un vin rouge de couleur très intense avec un très bel équilibre entre tannins et fruité. 

RETOUR

MUSCAT BLEU

Il est aussi connu sous le nom  Garnier 83/2, est une variété hybride d’origine suisse.

Le croisement fût effectué dans les années 1930 par l'éleveur de vigne Garnier. Ce cépage est donc qualifié d’hybride.

Le Muscat bleu est un croisement entre Garnier 15/6 x Seyve-Villard 20-347.

C’est un bon raisin de table avec un goût agréable.

Au Domaine du Chenoy, un total de 1000 pieds de Muscat bleu ont été plantés au printemps 2004.

Aspect des grappes : elles sont grandes et lâches. Les baies sont assez grandes et ovales avec une chair, de couleur mauve et bleu, croquante.

Caractères ampélographiques : feuilles à 5 lobes bien marqués, de couleur vert clair aux nervures légèrement rougeâtres. La taille des feuilles est d’environ 15 à 20 cm de long, elles sont lisses et non duveteuses. Sinus pétiolaire assez large.

Le débourrement s’observe dès le 15 avril avec une vigueur moyenne.

La floraison est assez précoce, débute dans la deuxième semaine du mois de juin.

La véraison s’observe dès le 25 juillet, ce qui en fait un cépage moyennement hâtif.

La période de vendange commence dès la fin septembre et se prolonge jusque mi-octobre.

Aspect du cep : port érigé, vigueur moyenne.

Maladies et dommages : bonne tolérance aux maladies cryptogamiques. Sa tolérance à l'oïdium est très bonne. Sa bonne tolérance au mildiou est remarquable et il résiste bien au botrytis. On remarque lors de la floraison une sensibilité à la coulure s’il y a beaucoup de vent et d'humidité. Comme la maturité du raisin est assez précoce, les grains peuvent être attaqués par les guêpes déjà au mois d’août.

Résistance aux gelées de printemps : bonne résistance, mais comme le débourrement est assez précoce, les gelées tardives sont à craindre mais aucune n'a pu être observée au Chenoy depuis la plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : bonne sur les parties lignifiées.

Nous réalisons avec ce cépage un vin de liqueur que nous appelons simplement Muscat Bleu. Ce vin doux représente les caractères typiques de la variété (goût muscaté, cassis) avec des tannins qui s'équilibrent magnifiquement bien avec un peu de sucre.

RETOUR

Vous désirez être informé de nos
dernières actualités et événements ?