Cépages blancs

 

SOLARIS - JOHANNITER - BRONNER - HELIOSMERZLING

SOLARIS 

Le Solaris est aussi connu sous le nom de FR 240-75. Cette variété récente est d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling et de GM 6493 (=Saperavi severnyi x Muscat Ottonel) par la station de Freiburg en 1975, cultivée depuis ± 2000.

Le cépage est une obtention de Norbert Becker dans l'institut Staatliches Weinbauinstitut Freiburg à Fribourg-en-Brisgau.

Le Solaris est un hybride avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis amurensis, Vitis rupestris et Vitis aestivalis.

Au Domaine du Chenoy, le Solaris est cultivé à raison de 3900 pieds qui ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : elles sont de taille moyenne et allongées aux grains moyens, peu serrés, qui deviennent dorés à maturité.

Caractères ampélographiques : feuilles de très grande taille, jusqu’à 25 cm de long, à trois lobes marqués, de couleur vert foncé et rugueuses. Sinus pétiolaire très étroit.

Le débourrement est précoce, il s’observe dès le 10 avril.

La floraison est précoce, elle se produit dès le 5 juin. Ce cépage est sensible à la coulure.

La véraison commence dès la deuxième semaine du mois de juillet, elle est donc hâtive.

Sa vendange est très précoce, elle se récolte vers la mi-septembre.

Aspect du cep : vigueur forte, port couché, les sarments doivent être guidés et relevés par palissage.

Maladies et dommages : très bonne tolérance au mildiou et à l’oïdium (quasi 100%) mais le Solaris peut être attaqué par le botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : assez bonne, néanmoins, certains risques sont décelables dans le cas de fortes gelées. Aucune observation de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis sa plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : excellente sur les parties lignifiées.

Ce cépage, qui ne nécessite aucun traitement contre le mildiou et l'oïdium, donne un vin très fruité sur des notes exotiques et agrumes.

RETOUR

JOHANNITER

Le Johanniter est aussi connu sous le nom de FR-177-68.

Cette variété récente est d'origine allemande, obtenue par croisement de Riesling et de FR 589-54 (S.V. 12.481 x (Pinot gris x Chasselas)) réalisé en 1968.

Johanniter est une variété interspécifique avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis amurensis, Vitis rupestris et Vitis aestivalis.

Le nom de Johanniter a été donné en honneur à l’ancien directeur de l’Institut de Freiburg, le Dr Johannes Zimmermann.

Au Domaine du Chenoy, un total de 3080 pieds de Johanniter ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : elles sont assez compactes, de forme cylindrique et de taille moyenne.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes peu marqués, peu dentées, de couleur vert clair. Elles sont rugueuses et peu duveteuses. Les feuilles ont un aspect arrondi. Sinus pétiolaire très étroit.

Le débourrement est assez précoce et s’observe dès mi avril.

La floraison est également assez précoce et étendue, elle se produit dès la mi-juin pour la base et les épaules de la grappe et vers la troisième semaine de juin pour le bout de la grappe.

La véraison s’observe dès la deuxième semaine du mois de juillet.

Sa maturité est semi précoce, sa vendange se situe vers la fin de la première semaine d’octobre.

Maladies et dommages : très bonne tolérance au mildiou, très bonne tolérance à l’oïdium. Par contre, sa tolérance au botrytis est plutôt moyenne.

Résistance aux gelées de printemps : assez bonne. Néanmoins, certains risques sont décelables dans le cas de fortes gelées. Aucune observation de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis sa plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : excellente sur les parties lignifiées.

C’est un cépage très fertile, il peut nécessiter une vendange en vert (sélection des grappes avant la véraison).

Le JOHANNITER a un bouquet délicat et se caractérise par la race, le fruit et beaucoup d'harmonie. Il rappelle le PINOT BLANC, le RIESLING ou le CHARDONNAY. Dans l'Ouest de la Suisse, les vins récoltés sont corsés, équilibrés, fins et fruités avec parfois une légère touche d'amertume en finale. Dans l'ensemble, les premières expérimentations de cette variété sont très prometteuses. La bouche est fraiche, toute en légèreté et en délicatesse dans des saveurs évoquant la pomme rainette et le citron vert.

RETOUR

BRONNER 

Le Bronner est aussi connu sous le nom de FR 250-75. Cette variété récente est d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling x GM 6494 (Saperavi severnyi x Saint Laurent) réalisé vers 1975.

Le cépage est une obtention de Norbert Becker dans l'institut Staatliches Weinbauinstitut Freiburg à Fribourg-en-Brisgau.

Le Bronner est un hybride avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis amurensis, Vitis rupestris et Vitis aestivalis.

Le nom du cépage est un hommage à Johann Philip Bronner, ampélographe et pharmacien.

Au Domaine du Chenoy, un total de 2000 pieds de Bronner ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : elles sont de taille moyenne et ont une forme oblongue (mince et allongée), les baies sont de taille moyenne.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes bien marqués, de couleur vert foncé. Elles sont rugueuses, peu duveteuses. Leur taille peut aller de 15 à 20 cm de long.

Le débourrement est précoce et peut s’observer dès le 10 avril.

La floraison est précoce et se produit dès la deuxième semaine de juin.

La véraison s’observe dès le 15 juillet.

La période de récolte est variable suivant les années, de fin septembre jusqu’à la première semaine du mois d’octobre.

Maladies et dommages : très bonne tolérance au mildiou. Tolérance excellente à l’oïdium. Il est un peu sensible au botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : assez bonne. Néanmoins, certains risques sont décelables dans le cas de fortes gelées. Aucune observation de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis sa plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : très bonne sur les parties lignifiées.

Ce cépage donne un vin fin et léger avec une bonne minéralité et un joli gras.

RETOUR

HELIOS

L’Hélios est aussi connu sous le nom de FR 242-73. Cette variété récente est d'origine allemande, obtenue par croisement de Merzling x (Seyve Villard 12-481 x Müller-Thurgau) réalisé en 1973.

Le cépage est une obtention de Norbert Becker dans l'institut Staatliches Weinbauinstitut Freiburg à Fribourg-en-Brisgau.

Hélios est une variété interspécifique avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis amurensis, Vitis rupestris et Vitis aestivalis. Son nom a été enregistré en 2003.

Au Domaine du Chenoy, un total de 2000 pieds d’Hélios répartis sur neuf lignes ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : elles sont assez longues, souvent épaulées (larges), aux grains moyens et peu serrés.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes très peu marqués au limbe peu découpé, de couleur vert clair. Feuilles de 10 à 15 cm de long, peu rugueuses et légèrement duveteuses. Sinus pétiolaire étroit.

Le débourrement est assez précoce et s’observe vers la fin avril.

La floraison se produit au début de la deuxième semaine de juin.

La véraison s’observe dès le 20 juillet.

Sa vendange est moyennement précoce, vers le début du mois d’octobre.

Maladies et dommages : assez bonne tolérance au mildiou. Bonne tolérance à l’oïdium. Il est un peu sensible au botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : assez bonne. Néanmoins, certains risques sont décelables dans le cas de gelées.

Résistance aux gelées d’hiver : très bonne sur les parties lignifiées.

Ce cépage donne un vin blanc sec léger en alcool qui allie une très belle minéralité à des parfums de fleurs blanches.

RETOUR

MERZLING

Le Merzling est aussi connu sous le nom de FR 993-60. C’est une variété récente d'origine allemande, obtenue par croisement en 1960 de Seyve-Villard 5-276 x (Riesling x Ruländer).

Le cépage est une obtention de Johannes Zimmermann dans l'institut Staatliches Weinbauinstitut Freiburg à Fribourg-en-Brisgau.

Le Merzling est une variété interspécifique avec des parentages de Vitis vinifera, Vitis rupestris et Vitis aestivalis. Le cé page est classifié depuis 1999.

Au Domaine du Chenoy, un total de 2000 pieds de Merzling répartis sur neuf lignes ont été plantés au printemps 2003.

Aspect des grappes : grandes grappes aux baies de taille moyenne, de couleur vert-jaunâtre.

Caractères ampélographiques : feuilles à cinq lobes peu marqués, de couleur vert foncé et brillant, elles sont presque lisses et peu duveteuses, de taille allant de 15 à 20 cm de long. Le sinus pétiolaire très étroit et les deux derniers lobes qui entourent le pétiole se croisent.

Le débourrement est précoce et s’observe dès le 10 avril.

La floraison est précoce, elle se produit dès la deuxième semaine de juin.

La véraison s’observe dès le 15 juillet.

La maturité des raisins est précoce, la vendange se situe dans la dernière semaine du mois de septembre.

Maladies et dommages : il est assez bien résistant au mildiou. Il offre une très bonne tolérance à l’oïdium. Il est un peu sensible au botrytis.

Résistance aux gelées de printemps : bonne, mais risques de dégâts irréversibles sur les jeunes pousses lors d’une forte gelée. Aucune observation de dégâts liés au gel sur ce cépage depuis sa plantation.

Résistance aux gelées d’hiver : excellente sur les parties lignifiées.

Ce cépage, une fois vinifié, s'apparente à de très bons riesling. Il convient aussi bien pour faire un vin blanc sec que pour l'élaboration d'un mousseux. La bouche est à la fois charnue et fraîche avec des saveurs très délicates de citrons verts.

RETOUR

Vous désirez être informé de nos
dernières actualités et événements ?