Vitis Origine de la vigne

Les vignes cultivées ou sauvages forment le genre vitis qui comprend de nombreuses espèces répandues sur tout le globe. Chaque espèce rassemble de nombreuses variétés. Chaque variété se subdivise en différents clones.
En Europe, l'espèce principale est vitis vinifera qui est cultivée depuis la plus haute antiquité. Les ampélographes s'interrogent sur l'origine naturelle ou créée de cette espèce. On en recense plus de 10.000 variétés (ou cépages) dont quelques centaines, seulement, sont exploitées. Il existe aussi en Europe de l'Est une espèce sauvage appelée saperavi servenyi qui résiste au très grand froid hivernal.
En Amérique, on connaît an moins 26 espèces parmi lesquelles on trouve vitis riparia, vitis rupestris, vitis berlandieri, etc. Ces espèces sont résistantes aux maladies cryptogamiques (mildiou et oïdium) et parasitaires (phylloxéra) qui sont endémiques en Amérique du Nord et qui ont été amenées en Europe au 19 ème siècle. Leur utilisation comme porte-greffe a permis de sauver les variétés vitis vinifera de la disparition totale On trouve également en Asie une quarantaine d'espèces botaniques dont la plus connue est vitis amurensis .

Croisement

Le croisement consiste à féconder les fleurs d'une variété déterminée par le pollen des fleurs d'une autre variété. La vigne étant une plante « hermaphrodite », (c'est à dire dont la fleur peut être fécondée par son propre pollen), il est nécessaire de « castrer » la fleur en la privant de ses étamines. Au moment opportun, on apporte délicatement le pollen de l'autre variété choisie sur le stigmate de la fleur à féconder. Lorsque le fruit est à maturité, on en récolte les pépins qui sont, ensuite, plantés pour développer la nouvelle variété. Lorsque la plante a une taille suffisante, on en prélève des sarments dont on greffe des portions (avec bourgeon) sur les porte-greffes adéquats.
La découverte du greffage des variétés de l'espèce vitis vinifera sur des plants américains a sauvé leur existence mais n'a pas solutionné les problèmes causés par leur vulnérabilité aux maladies cryptogamiques.
C'est pourquoi, dès le début du 20 ème siècle, des pépiniéristes ont croisé les espèces vinifera avec des espèces américaines en espérant créer de nouvelles variétés résistantes à ces maladies grâce à l'héritage des propriétés de ces dernières. On les a appelle « hybride  » ou « interspécifique »

Hybridations

Le croisement entre deux variétés de même espèce s'appelle un « hybride-métissé ». C'est le cas du Müller-Thurgau (croisement entre les cépages Riesling et Chasselas effectué en Allemagne en 1882 par le professeur MÜLLER, célèbre ampélographe). La mention « hybride producteur direct » désigne les variétés issues d'un premier croisement entre une espèce sauvage et une variété de l'espèce vitis vinifera . Le terme « producteur direct »vient de la résistance de ces variétés aux attaques du phylloxéra, ce qui permet de les planter « franc de pieds », c'est à dire sans devoir les greffer.

Ampélographie

C'est la science et l'étude de la vigne et de ses caractères. Le terme vient de «   ampélos » qui signifie vigne en grecque. La vigne fait partie de la famille des ampélidacées. Le premier traité d'ampélographie a été publié en 1911 par 2 savants français Viala et Vermorel.

Organoleptique

Ce terme désigne toutes les impressions sensorielles liées au goût et à l'odorat.

Interspécifique

Une variété résultant du croisement entre des variétés d'espèces différentes s'appelle un « hybride »ou un  « interspécifique ».
Il n'existe actuellement pas de critères permettant de différencier le terme « hybride » du terme « interspécifique » bien qu'il y ait une certaine ambiguïté au sujet de la désignation d'une variété résultant d'un premier croisement entre une espèce botanique et une variété de l'espèce vitis vinifera par rapport à un croisement entre un interspécifique de la 4 ème ou 5 ème génération et une variété de l'espèce vitis vinifera. Il est évident que le génome du premier diffère considérablement de celui du second et que leur appartenance à un taxon botanique devrait également être précisée.

Classification

C'est la reconnaissance juridique, technique et scientifique, à part entière et définitive d'une variété comme faisant partie des cépages vitis vinifera c'est-à-dire produisant des fruits d'une qualité permettant l'élaboration de VQPRD (Vin de Qualité Produit dans une Région Déterminée). Cette mention européenne couvre tous les vins d'appellation d'origine produits dans l'union européenne.

Taxonomique - Taxon

En botanique, le taxon est l'ensemble des caractéristiques permettant de créer une unité quelconque de la classification (espèce, variété) dès lors que cette unité est valablement définie quant à son niveau systématique et à sa dénomination.
L'enregistrement d'une nouvelle variété dans une liste nationale est basé sur une série de tests d'aptitude comprenant l'évaluation des caractéristiques viticulturales et de la qualité des vins qu'elle produit. C'est seulement après que ces deux exigences ont été satisfaites (ce qui signifie que la nouvelle variété ne peut plus être distinguée taxonomiquement d'un vitis vinifera et que la bonne qualité du vin produit est confirmée)que la nouvelle variété est « classifiée » c'est-à-dire admise pour la production de vin de qualité.